Jonathan Cathala, auteur/réalisateur

Jonathan CathalaNé de deux parents passionnés par la montagne ayant gravi de nombreux sommets à travers le monde, j’ai, depuis tout petit, un contact particulier avec la nature. J’ai beaucoup randonné dans les Pyrénées, les Alpes, le parc du Haut Languedoc, la montagne noire et j’ai donc rapidement appris à respecter la nature. L’idée de s’évader temporairement du monde humain pour se retrouver dans un univers complètement différent, isolé de tout, m’attire depuis plusieurs années et je retrouve cette sensation à chaque randonnée. J’ai vécu avec la nature d’intenses moments d’émotions, passant de la joie et l’éblouissement à la peur et au sentiment de se sentir faible et ridiculement petit face à son impressionnante force. Tous ces sentiments j’ai besoin de les partager, de les faire ressentir à quelqu’un, de montrer que la montagne, ce n’est pas réellement celle que l’on s’imagine la plupart du temps. En réalité elle cache bien son jeu et il faut savoir attendre et l’affronter pour voir ce qu’elle est réellement. Cela implique des conditions de tournage difficiles et éprouvantes mais je n’en serai que plus fier d’avoir réalisé ce film.

Mon parcours

Pendant mes années de lycée, je me suis un peu écarté de la montagne pour m’intéresser aux jeux de rôle, un autre moyen de s’évader temporairement. Je me suis ensuite orienté vers des études multimédia afin de comprendre les faces cachées d’Internet et autres médias avec l’envie de créer des sites Internet. J’y ai paradoxalement découvert ma nouvelle passion, l’audiovisuel, qui m’a conduit en BTS Audiovisuel, option Image. J’y ai appris de multiples procédés, je me suis un peu plus ouvert à l’Art en général, qu’il soit visuel ou audio et cela me donna envie de créer des films, de faire des images. J’ai convaincu quelques-uns de mes amis de me suivre et ai réalisé quelques courts métrages de fiction puis un moyen métrage un peu plus ambitieux où j’en ai profité pour expérimenter et me confronter à une équipe et un public plus large que simplement mes amis. Mais, ce film terminé, je m’aperçus que faire de la fiction ne me suffisait pas, il me manquait toujours quelque chose, j’avais envie de montrer le monde tel qu’il est, faire de belles images et laisser un témoignage.

Pour voir quelques unes de mes création : annamenel.fr

 

AVMC, producteur

NépalaisL’ AVMC (audio-visuel Mazamet club) situé dans le Tarn créée en 1979 par des passionnés de photos, l’association a pour objectif le développement de l’art photographique et du reportage audio-visuel.
En sillonnant les plus grands massifs de la planète les différents membres de l’associationont permis de récolter des distinctions : primé au forum de reportage Henri de Monfreid, passage aux carnets de l’aventure sur Antenne 2 ,FR3 , interview sur France Inter dans Virus, primé par la fédération des sociétés photographiques de France , 1er prix du documentaire au 5ième festival de Caussade Montauban pour le film numérique « Sur les chemins de l’Himalaya ».
Sous l’égide de l’AVMC, il a été organisé des expositions photos sur le Sahara, la Cordillère des Andes, la traversée à vélo de l’Europe, l’Himalaya…
Après chaque voyage, Michel Cathala a élaboré des documentaires de 60mm retraçant les diverses expéditions à travers les montagnes des cinq continents. Ils ont faits l’objet de conférences audiovisuelles auprès des écoles, MJC, médiathèques, divers clubs et associations principalement de la région Midi-Pyrénées et Languedoc- Roussillon.
Les Pyrénées offrent une diversité de paysage unique au monde. Passant, en quelques heures de marche des plaines aux forêts jusqu’aux cimes altières. Ce fut toujours notre pôle magnétique de nos aventures. Elles ont été la source de nos rêves et une terre d’entrainement.Cela nous donna envie d’aller explorer d’autres contrées, d’aller sur les plus hauts sommets du monde (Aconcagua, Kilimandjaro, McKinley, Elbrouz et Himalaya). Avec pour objectif premier de dévoiler par la qualité des images la beauté inégalables des hautes altitudes, comme guidé vers la lumière, spectacle époustouflant, commentaires brefs et percutants. Il faut se contenter de regarder avec les yeux du cœur.
Bien que nous ayons pratiquement parcouru le monde entier, nos émotions nous guident immanquablement vers un retour aux sources de nos premières randonnées dans les Pyrénées.
L’association tient à soutenir ce projet pour l’originalité du sujet et cette nouvelle approche des Pyrénées, que nous n’avons pas encore exploré. Nous pensons, par notre propre expérience, lui apporter de précieux conseils sur les lieux de tournage, leur organisation. De plus nous lui donnerons une aide essentiellement logistique et nous participerons à la recherche de financement essentielle pour un projet d’une telle envergure.

Vous aimez ? Partagez !